Mois: septembre 2018

événements à partir du 21 sept ….

Attention, la fin septembre est très chargé ; certains événements ne seront visibles que le temps du weekend, d’autres se poursuivront la semaine (voir un peu plus …). Donc, je privilégie pour ce week-end  : les Allées de la Céramique et Figuré.e puis spectacle d’ouverture « saison Colomiers » et les nocturnes du Printemps de septembre (leurs expos durent au delà du 23 sept).

Et événements en semaines : Patrimoine 3.0 (le 27, 28 et 29 avec scéno éphémère de l’Atelier d’Architecture Itinérant -AAI, visible au jardin des plantes, courrez-y), concert gratuit étudiant « piano aux Jacobins (jeudi 27).

Fin des événements : Manifesto, festival FIFIGROT

Le samedi 29 : début de Mister Freeze ( festival graff)

Voici un peu plus de détails …..

  • vernissage jeudi 20 ( 18h30): centre culturel bellegarde, toujours à découvrir « failles » de Bruno Seigle – photos

  • vendredi 21.09 (gratuit) : ouverture et vernissage du printemps de septembre. Entre autre, Structure éphémère d’ALAIN BUBLEX – *DUUU RADIO,LA RADIO *DUUU BOUT DE LA NUIT (LES SOIRÉES)  21H – 29.09.18 – 00H — INSTITUT SUPÉRIEUR DES ARTS DE TOULOUSE (il y a plein d’autres choses, allez-sur le site)
    maquette

 

  • samedi 22 et dimanche 23 : Allées de la Céramique, c’est rare de voir autant de céramistes (et de pratiques de grandes qualités ) àToulouse…et cela ne dure que 2 jours …..

 

 

 

 

 

 

 

  • samedi 22 : ouverture ( gratuit) de la saison culturelle de Colomiers, avec l’inauguration de « grottesques » (travail de 3 graphistes-artiste) au pavillon Blanc et cirque aérien     avant goût …

 

  • Dimanche 23 : Figuré.e à la Cartoucherie ( gratuit sauf projections du soir) ; des conférences, des ateliers, des stands, des projections autour du graphisme ….

 

  • Biennale du Patrimoine 3.0 (le 27, 28 et 29 avec scéno éphémère de l’Atelier d’Architecture Itinérant -AAI, visible au jardin des plantes et « Rencontres in situ autour du patrimoine reconverti » le Samedi 29 septembre ( inscription et détails ICI -Lieux historiques et architectures contemporaines à Toulouse)

 

  • c’est le début de la saison du CIAM (programme culturel – gratuit- de l’université : vous pouvez accéder à tout, n’hésitez-pas !

« identité » – « marque » : définitions….

les définitions qui viennent du « Robert »….

identifier : 

  1. reconnaitre comme appartenant à une certaine espèce ou classes d’individus.

 

identité :

  1. similitude, communauté.
  2. (psycho) identité personnelle= caractère de se qui demeure identique à soi-même;
  3. identité culturelle : ensemble des traits culturels propres à 1 groupe ethnique qui lui confère  son individualité, sentiment d’appartenance
  4. le fait pour 1 pers. d’être tel individu et de pouvoir être (légalement) reconnue comme tel sans nulle confusion grâce aux éléments qui l’individualisent.

 

marque :

  1. signe matériel, empreinte faite par une chose pour la distinguer ou pour servir de repère. Ex : initiale, nom, chiffre, poinçon, astérisque …
  2. marque de fabrique, de commerce, de service  : signe, nom servant à distinguer les produits d’un fabricant, les marchandises d’un commerçant (descriptive=dénomination, figurative, nominale=logo) ; « produit de marque »= connu, apprécié
  3. trace naturelle
  4. objet matériel servant à faire reconnaître une chose (père, mémento, marque-page)

 

 

ça chauffe à la mi-septembre…

ça commence dès ce mercredi 12 avec le vernissage de l’exposition de Valérie Du Chéné (galerie Barrès-Rivet)

Jeudi 13 à partir de 19H30, OUVERTURE (pour moi toujours le meilleurs moment dans un lieu incroyable … et non, Labège-village, ce n’est pas qu’une succession de « lieux » de consommation, c’est aussi un village qui reçoit des artistes – dans son parc et à la maison Salvan) du Festival de rue de Ramonville 

avec La Cie Circ Panic présente Mira’T (19h30) – Sur la piste, un homme et une grande balance. Tout en jouant avec les poids et les contrepoids, il entreprend un voyage à la recherche constante des limites de l’équilibre-   et La Cie Bouche à bouche présente Tentative(s) de Résistance(s) à 21h30 – Provocante et joyeusement délurée, Marie-Do Fréval interroge ici sa capacité et son impuissance à résister

vidéo ICI 

c’est tout le weekend (PROGRAMME ICI) et vous pourrez aussi y voirsamedi 15 septembre à 15h et 18h15, place Jean Jaurès, Ramonville

C’est une nouveauté dans l’organisation des Journées du Matrimoine Toulouse ! Cette année, dans le cadre d’un partenariat avec ARTO – Saison itinérante et festival de rue, La Compagnie Filao rendra hommage à Angèle Bettini del Rio avec une forme courte dansée et engagée.
》Focus sur Angèle Bettini del Rio qui est à l’origine du premier acte de résistance à Toulouse puis déportée pendant plusieurs années. Aujourd’hui, âgée de plus de 95 ans, elle continue d’appeler au devoir de mémoire en témoignant auprès d’enfants.

Vendredi 14 … lancement des Journées du Matrimoine et de Manifesto
et aussi concert Les Pauses Spectacles.

  

PROGRAMME SPECIAL ICI

Vendredi 14 septembre 2018
》18h00 – 23h00
》Musée Paul Dupuy :
13 Rue de la Pleau, 31000 Toulouse

 

 

Manifesto, rencontres photographiques de toulouse

Vendredi 14 septembre, week-end d’ouverture du festival ManifestO
Place St Pierre Toulouse

19h00, Dj set Djnobreakfast – jusqu’à 23h59
20h00, ouverture des conteneurs d’expositions
XVI° édition du Festival ManifestO
22h00, projection sur écran géant en bord de Garonne

 

 

et Les Pauses Spectacles, concert dans les Halles de la Cartoucherie.

Biensûr, tout le weekend, journées du Matrimoine-Patrimoine (suite du programme ICI, avec visites nocturnes et lieux inédits)

Et si vous vous ennuyez ou vous préférez des moments plus tranquilles, il y a encore les expos (cf articles semaines précédantes) et la rétrospective Chillida aux Abattoires

Bon week-end !

sorties et expo début sept 2018

expo à partir du 8 sept :  PASSAGES – Relier ce qui fut disloqué

Photographies de Jean-Luc ARIBAUD au CCHa

 

autres expos :

  • Exposition « Même pas peur », à la Fondation Bemberg … ça finit bientôt !!!!

Collection de la baronne Henri de Rothschild.
Vanités d’hier et d’aujourd’hui. Parcours dans les collections

 

et sur L’île de pâques au Muséum ….

 

 

 

rakugaki ! rakugakoi ? késako ?

une méthode d’apprentissage du dessin décalée et anticonformiste, pour regarder et représenter simplement le monde qui nous entoure. Le rakugaki est un style de dessin japonais, qui permet de reproduire, avec des dessins les plus petits et détaillés possibles, l’univers dans toute son immensité.

Imaginé par l’illustrateur et graphiste japonais Bunpei Yorifuji, ce livre propose des techniques de transpositions telles que des parapluies pour dessiner des arbres, une ville pour imaginer une forêt, une posture pour représenter dix personnages ou encore une multiprise transformée en serpent, qui permettent d’assimiler tous les secrets pour devenir un maître du rakugaki.

Bunpei Yorifuji est né en 1973 dans la préfecture de Nagano au Japon. Il a crée le studio de design graphique et d’illustration Bunpei Ginza en 2000. Il travaille comme directeur artistique dans le domaine de la publicité, conçoit des livres et poursuit parallèlement une activité artistique personnelle. Ses campagnes pour le métro de Tokyo sont certainement les plus connues, tout comme celles pour Japan Tabacco, Muji ou encore Milk Japan. Il est également l’auteur de plusieurs livres sur des sujets aussi variés que les éléments, la mort ou encore la notion d’échelle. Devenir un expert du rakugaki est sa méthode personnelle de dessin. Devenir un expert du rakugaki. Développer son imagination par le dessin
de Bunpei Yorifuji
Traduit du japonais par Anne-Sophie Lenoir

Des extraits pour une INITIATION ICI

Disponible en librairie ou sur le site de B42

pour la rentrée … balade nocturne dans la nature

avec Dietrich Fischer Dieskau interprétant « Ständchen » de Schubert

Title: Ständchen (Leise flehen meine Lieder) – Sérénade

Composer: Franz Schubert (1797-1828)

Author: Ludwig Rellstab (1799-1860)

Leise flehen meine Lieder
Durch die Nacht zu dir;
In den stillen Hain hernieder,
Liebchen, komm zu mir!

Flüsternd schlanke Wipfel rauschen
In des Mondes Licht;
Des Verräters feindlich Lauschen
Fürchte, Holde, nicht.

Hörst die Nachtigallen schlagen?
Ach! sie flehen dich,
Mit der Töne süßen Klagen
Flehen sie für mich.

Sie verstehn des Busens Sehnen,
Kennen Liebesschmerz,
Rühren mit den Silbertönen
Jedes weiche Herz.

Laß auch dir die Brust bewegen,
Liebchen, höre mich!
Bebend harr’ ich dir entgegen!
Komm, beglücke mich!

liste sites innovation-design-événement

concours :

article :

social- urba :

 

design :