matière

Anne&Valentin

Anne&Valentin, c’est d’abord la rencontre de deux personnes; Anne et Valentin !

Tout commence en Septembre 1980 quand Valentin le hippie obtient

son diplôme d’opticien.

Les deux amoureux rêvent de pouvoir proposer des montures inclassables, originales et surtout, une philosophie de vente totalement dédiée au client et à ce qui fait la particularité de tout un chacun.

Dès l’ouverture de la boutique à Toulouse, on n’adapte pas les clients aux lunettes, on cherche plutôt à comprendre qui ils sont. De nouvelles questions s’imposent : comment vit la cliente, comment bouge le client, quelle sera la paire parfaite, celle qui lui ressemble. A l’époque, c’est une petite révolution.

Valentin gère la partie optique, Anne décore la boutique, assemble les vitrines, tous deux « commercent » avec conviction, le sourire en plus. Et ça marche, même si l’approche a rapidement ses limites, imposées par l’offre existante. Peu de modèles disponibles, trop peu de choix… L’ennui les guette… ? Qu’à cela ne tienne, Anne, à qui rien ne fait peur, s’improvise designer, Valentin à ses côtés. Elle dessine leurs premiers modèles, dont ils font faire les prototypes par un petit atelier.

En 1984, la première collection est lancée, baptisée sobrement Anne&Valentin.

Leurs créations sont originales, colorées et pleines de vie, mais tous deux gardent en tête leur priorité : des lunettes qui demeurent des objets ergonomiques, techniques, respectueux de ceux qui les portent.

 

Un premier aperçu de l’esprit Anne&Valentin à travers des videos présentant leur tooklook, véritable objet en soit.

 

L’esprit, au delà des gammes renouvelées chaque saison, va traverser tous les supports de communication (média et hors média).

Je vous poste ici en vrac des visuels de leur site internet, de leur magasins intégrés, des différents médias virtuels, des supports de communication papier, leur dernière collection et une conférence de Valéry Lorenzo, designer chez A&V (voir jusqu’à minute 11)

Boutiques de Paris (extérieur) et de Toulouse (intérieur et vitrine)

 

Pinterest … très mood board !

Carton d’invitation pour le salon SILMO (2019)

 

 

la video de Valéry Lorenzo : https://www.youtube.com/watch?v=OPsXeK9z950

45 sec  à min 11 min

La dernière collection  (janvier 2020) des « optiques » https://anneetvalentin.com/optique/

 

 

 

The Anne&Valentin brand is the lovechild of an optician couple from Toulouse, who sought to create original, well-designed frames for their friends. Today, we still claim a fierce independent spirit and an international, family-oriented state of mind. We have preserved and challenged our vision, built on high standards, research, and a love for the object itself. Our history evolves as we meet new, interesting, curious and surprising personalities along the way. Friends, customers, strangers on the street, emerging and confirmed artists constantly inspires our designers and teams. All these characters differ in age, style, genre. Each encounter we make renews our passion for our work. Our communication is above all managed through the concrete reality of our ideas, and through the extreme quality of our process. We imagine our models, visuals, interior decoration and shop furniture ourselves. Our collections are born in the inner dimension created by our ideas, our whims, our inspiration, and your interior universe. Our taste for culture and singularity continuously expands and connects. With five Anne&Valentin stores and 1500 carefully selected retailers, our brand is worn almost everywhere in the world today. Our frames are the expression of the humanity and kindness we wish to share with all of those that put their trust in us.

 

 

des idées pour avant et après les vacances…

  • jeudi 21 février (soir)  : Une exposition inattendue, dédiée aux Concepteurs de façades et Prescripteurs le 21 février 2019

Découvrez cette collection au travers d’un événement original laissant toute place à l’expression des sens.Centre des congrès Pierre Baudis, entrée libre de 18h30 à 21h30. Une scénographie originale

Hors Standard

Couleurs, matières, formes, jeux de lumières… plongez au cœur de la collection par la découverte sensorielle des 3 univers proposés.

Une exposition éphémère

Architectes et designers, cet événement est conçu pour vous ! Venez échanger sur le thème des possibilités esthétiques en façade.

Au Centre de Congrès Pierre Baudis (11 Esplanade Compans Caffarelli)

inscription : ICI

 

 

 

  • stage estampe et façonnage : le 4 mars à Bonnefoy, par Anais Barrachina// Stages en demi-journées sur une semaine //
    Du 4 au 8 mars
    7/10 ans ⇒ de 10h à 12h / 25€ / 10 places
    Dès 11 ans ⇒ de 14h à 16h30 / 35€ / 10 places

    « Je crée mon livre de A à Z »
    Travail d’écriture et d’illustration en monotype ou en linogravure, calligraphie en impression ou encore reliure à la japonaise, chaque participant découvrira ces techniques ancestrales tout en développant sa créativité.
    Un temps pour aborder des thèmes comme les super-héro(ïnes), les différences filles/garçons,.. autant d’invitations à laisser libre cours à son imagination et à mettre à mal les préjugés ou idées reçues.
    Organisé dans le cadre de la Semaine égalité Femmes-Hommes .

    Animé par Anais Barrachina, illustratrice et relieuse, membre de l’association Estampadura.
    http://www.anaisbarrachina.com

    Stage en lien avec l’exposition
    Triennale européenne de l’Estampe contemporaine à l’Espace Bonnefoy du 22/02 au 21/03.

    L’inscription se fait directement auprès de l’accueil de l’Espace Bonnefoy 4 rue du Faubourg Bonnefoy 31500 TOULOUSE
    Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h30
    Le samedi de 10h à 12h30

 

  • Stages les 16  et 30 mars à Bellegarde dont un avec SOIA

les meilleures frites sont québécoises

df_121014_04-630x418df_121014_07-630x418

Pour l’édition 2014 de l’Objet, une initiative, surnommée  « L’innovation » a pour but de promouvoir le travail des étudiants et s’est concrétisée dans l’installation « Delirious Frites » vue dans le Vieux Port de Québec. S’insérant dans le parcours artistique des Passages insolites, cette installation ludique a démontré que les étudiants d’architecture ont l’ambition et le talent nécessaire pour susciter une visibilité sans précédent.

L’installation Delirious Frites a été conçue par Gabrielle Blais-Dufour, Robin Dupuis et Alexandre Hamlyn, tous membres du Collectif Les Astronautes.

L’idée est simple : un passage inoccupé entre deux bâtiments rempli de frites de piscine… beaucoup de frites de piscine : 1780 frites de piscine roses et oranges! La couleur vive crée un contraste avec l’environnement minéral du Vieux-Port pour transformer cet interstice anonyme en espace invitant et intrigant. Les éléments, perpendiculaires aux murs de la ruelle, viennent moduler un parcours. En soi, l’objet de base est simple et bon marché, cela facilite son exploitation à grande échelle. L’expérience est tactile, molle, flexible, insolite. Le passage se divise en plusieurs moments : un étranglement du côté de la rue Saint-Paul amène à découvrir graduellement le lieu; une clairière en son centre dévoile un mobilier issu du matériau de base et permet la diffusion et l’exposition des travaux des finissants de l’école d’architecture, de la conception du passage, etc.; une grotte, plus fermée, fait perdre conscience de son environnement et impose un contact physique avec lesdites frites; du côté du stationnement, une contamination graduelle du mur signale au passant le caractère insolite de l’intervention.

les couleurs du Mexique pour un musée américain

Los Trompos (les toupies) de Esrawe + Cadena (atlanta, 2015)

où comment la réinterprétation de l’artisanat sert le design et l’espace public….

et aussi une pensée nostalgique aux premiers moments magiques quand nous essayions difficilement nos toupies reçues lors de notre premier voyage à mexico…

article ICI et vidéo ICI

los-trompos_060515_01-1

sorties de la semaine : le retour !!!!

vives les vacances – toujours très courtes- pour enfin voir les expositions toulousaines et reprendre de l’énergie pour nourrir ce blog …surtout que la plupart des expos de ce mois se finissent dans quelques jours seulement :-(…

donc pas d’hésitation, même en cas de fortes pluies, précipitez-vous-y :

(et plein d’autres sur le blog « toulouse bouge « )

à la fondation écureuil  : « Ma vie avec toi » (fin le 28 février 2015) ; la Fondation propose au public une expérience à partager. L’idée est d’inverser les règles : c’est le public qui choisit les œuvres exposées en expliquant ses choix.

mavieavectoinet_T1

La règle du jeu : déposer à la Fondation une œuvre d’art contemporain (créée par un artiste professionnel) ou sa reproduction (carte postale, coupure de journal, capture d’écran, capture sonore…). Il s’agit d’une œuvre qui nous accompagne dans la vie, de tout temps ou en ce moment.
« ma vie avec toi » interroge ce que l’art contemporain nous apporte dans nos vies quotidiennes.

des vidéos ICI

– au cmav  jusqu’au 7 mars : « Architectures dessinées »

L’exposition  présente quatre artistes dont la production se rejoint dans la nécessité de montrer l’environnement dans lequel nous vivons.

image

Que ce soient des paysages urbains ou naturels, le travail de Diane Berg, Guillaume Ramillien, Martin Etienne et Max Ducos nous propulse plus loin que le seul fait de représenter.

Non il ne s’agit pas ici de « présenter de nouveau » une réalité mais d’ouvrir notre oeil sur quelque chose d’immatériel, sur une sensation nouvelle.

Le dessin leur est commun, leur regard est singulier.

http://www.martinetienne.com

www.guillaumeramillien.fr

www.diane-berg.com

editions-sarbacane.com/max-ducos/

 

les expos de jérémy gobé  sont  visibles à Bellegarde et à Saint Cyprien jusqu’au 10 mars pour le projet pénélopé :
J_Gobe.jpg_t=1418723700875_DSC0102(c)+Philippe.Cadu

_DSC0011(c)+Philippe.Cadu

jérémy : « je vis ma vie, et vais à la rencontre de savoir-faire, de personnes ou de lieux détenteurs de savoir-faire et construit pas à pas un projet artistique tout en apprenant…me nourrissant de techniques. au fur et à mesure le travail artistique se développe et prend forme, sculptures, installation, dessins… »

Avec une « conf  » : mardi 3 mars, 18h, au Centre culturel Bellegarde, rencontre avec Florence Bournonville, artiste-designer qui présente son travail au Musée départemental du textile à partir de Juin.
elle sera accompagnée de Stéphane Redon avec qui elle travaille le volet photographique de l’expo, François-Charles Génolini, designer en Région qui a mis au point un textile en béton ( la maison de couture Chanel l’a introduit dans sa collection en 2014…), William Gourdin du FRAC/Midi-Pyrénées pour le volet art contemporain et Sabine Boudou, attachée de conservation au Musée du textile de Labastide.
enfin, l’expo très didactique et pratique sur « lumière » à EDF-bazacle (fini en mai) :
lumiere
À l’occasion de l’Année Internationale de la Lumière, Science Animation Midi-Pyrénées et EDF réalisent en partenariat avec les laboratoires scientifiques toulousains spécialisés, une exposition interactive sur le thème de la lumière…. le minimum de « tout » ce que les étudiants de bts devrait savoir ou intégrer …c’est le moment de mettre en pratique ou d’assimiler en s’amusant !