ressource locale

ceci n’est pas un poisson d’avril

…mais c’est juste énorme : sortie de résidence de la C111 (aurélien body) au théâtre de la cité, journée européenne des artisans d’art et semaine de l’étudiant !!!!! et autres bien sûr !!!

 

  • les journées européennes des métiers des arts – incontournables !!!!!!!!!!!

c’est juste exceptionnel  : des professionnels généreux, créatifs, pointus et ouverts, que vous aurez plaisir à rencontrer et que vous encouragerez également par votre visite et l’intérêt que vous leurs portez ! bref, allez-y !

ICI le lien vers le site ( à toulouse et partout en europe à partir de mercredi )

 

  • le 6 et le 20 avril au FABLAB

Fonctionnement des ATELIERS
– Je vous accueille pour vous présenter le Fablab, la table de bricolage et pour que chacun présente ses compétences.
Vous pouvez être observateur, bricoleur, montrer une maquette que vous souhaitez faire ou lancer un appel pour avoir des conseils?
apportez vos ordinateurs, matériaux et repas pour le midi.
– Des ateliers se feront en parallèle pour créer du lien et partager nos expériences 😀
– Les dates proposées sont samedi 2 mars, 23 mars, 6 avril et 20 avril.
Selon vos idées ou besoins, on peut aussi proposer le 9 mars, 16 mars, 30 mars et 13 avril!
Vers Mai, je transmettrai vos témoignages à la FedeGN pour présenter ou citer vos créations en vue d’une publication!

Thèmes des ATELIERS
– Réparation d’armes de GN et échange de compétences (plastazote, latex, jonc en fibre de verre).
Invitation de joueurs de Trollballs
Invitation de membre de Grabuge, Association de GN de Carcassonne, qui avait utilisé en 2018, une tunique de dragon rouge aux écailles imprimées en 3D.
Invitation de Guilhem qui fabrique des costumes et accessoires de GN/cosplay, dont impression 3D.
– Conception d’ailes à déploiement hydraulique. Vous êtes les bienvenus pour voir et aider 🙂
Invitation de l’artiste Tilia Weevers experte en création de costume unique à base de plumes.
Crafteuses invitées: Lydia et Vaness des Ailes de Nemesis.
Il y a également une demande de conception d’ailes de fées.
– Jeux de Figurines (dans le centre Toulousain, vers avril)
Pour échanger des compétences sur la conceptions de moules en silicones, techniques de peintures et matériaux.
Invitation ou ateliers avec le soutien d’Univers Parallèles et Sabretache (en cours).

  • [LES HABITS FROIDS] – du 10 au 12 à 18h30
    Atelier mené par Compagnie 111 – Aurélien Bory avec les comédien.ne.s de l’AtelierCité et les circassien.ne.s du Lido Toulouse, centre national des arts du cirque de Toulouse.Le théâtre garde toujours quelque part dans une pièce remise les vieux costumes. Il attendent dans le noir. Ils sont suspendus. À moitié morts. En veille. Ils ont été soignés, nettoyés, reprisés, repassés. Ils sont prêts. Même si les empreintes des corps passés sont depuis longtemps refroidies, ils espèrent encore la chaleur. Ils espèrent les corps, ils espèrent leur frottement. Ils espèrent même le tiraillement, les étirements, les accrocs, les accidents, la chute. Les habits tombent, à condition qu’ils soient encore portés. Ils attendent la reprise ou le reclassement. Ils espèrent leur destin. Les voici les mues, les traces des personnages, les peaux mortes, les fantômes. Les voici les acteurs, et voici leurs corps. Comment peuvent-ils entrer sous ces couches de tissus, témoins des pièces oubliées ? Comment réécrire une histoire dans l’enveloppe d’une autre histoire ? Le théâtre renaît de ses pièces mortes. Le théâtre est oublié. Nous pouvons toujours tenter de danser par dessus ses traces. Aurélien Bory
    ENTRÉE(S) LIBRE(S) – Présentations publiques sur réservation au 05 34 45 05 05 ou par mail : a.marty@theatre-cite.com

 

  • conférence le 10 avril à 18h à l’école d’archi : LOCAL/GLOBAL Conférence #6
    « la singularité de l’évidence » 360° architecture [M. Bekkoucha et L. Gaudu]
    L’élaboration du projet d’architecture réside pour nous, dans la traversée d’une expérience, nourrie d’intuitions, d’observations et d’expérimentations qui instruisent de l’intérieur, au fil d’un raisonnement, la dimension de sa finalité construite.
    En d’autres termes, on ne peut réduire l’exploration intense de la question ouverte par le projet, à une préméditation de son résultat, par postulat préthéorique, ou autres préfigurations stylistiques déterminées à priori, sans risquer d’ignorer l’identité singulière qu’il aurait mérité.
    Dans notre travail, l’expérimentation autour d’un faisceau de thèmes ou préoccupations omniprésentes, et placés dans des situations toujours différentes, permet d’introduire une grande variété d’interprétations.
    Des ressemblances, des dissonances, des modulations et des nuances, se font écho à travers les différentes configurations de projet, pour mettre en valeur les traits distinctifs de chaque situation donnée.
    Succession renouvelée des questionnements projectuels, et différenciation des réponses formulées, affirment tout autant la constance des thèmes abordés, que la grande liberté développée dans les architectures produites.

 

  • jeudi 11 avril de 18h à 23h  : La nuit des étudiants – Block party au musée !La nuit des étudiants 2019 est placée sous le signe du hip-hop
    Alors on vous donne rendez-vous au musée des Augustins le 11 Avril pour LA Block Party Toulousaine !Une Block Party ? 🤔
    Apparues dans les quartiers populaires new yorkais durant les années 70, les block party sont des soirées organisées dans les rues par les habitants. Ces soirées ont servies de base à l’éclosion de la culture Hip Hop.

    18h30- Eglise
    Spectacle hip-hop avec les enfants de Negreneys (entrées réservées aux familles)
    19h / 22h -Grand cloître
    DJ set Block Party par Dj Mayday : rétrospective musicale du Hip-Hop, de ses origines à aujourd’hui.
    Création musicale en live avec Space Sample Sessions Toulouse
    22h-Concert du groupe Iddé Airiess (rap acoustique) dans le Grand Cloître
    22h30-Eglise
    Extrait du spectacle « Réminiscence » du Cercle des danseurs disparus.es danseurs disparus. mise en scène par Ifrah Zerarda

    🎊 Et en continu 🎊
    • Petites conversations autour des œuvres du musée
    • Installation artistique par IMER B&P
    • Atelier de sérigraphie animé par les étudiants du BTS design graphique des Arènes
    • Exposition mimesis* – Déplacement (institut supérieur des arts de Toulouse département beaux-arts)
    • Buvette et restauration ( Le Brooklyn )
    • Stand Association Sozinho
    • Customisation de sneakers avec Julien Pagès

    🎊 INFORMATIONS PRATIQUES 🎊
    Soirée en accès libre, gratuite à destination des étudiants.
    Jeudi 11 avril 2019 – 18h30 > 23h
    Musée des Augustins 21, rue de Metz 31000 Toulouse

    Une soirée originale organisée avec de nombreux partenaires : l’Association Sozinho, le Cercle des danseurs disparus., Iddé Airiessriess, le BTS design graphique du lycée des Arènes et les étudiants en art du musée.

  • le vendredi 12 et le samedi 13 à la Cartoucherie, journées d’étude  : Détournements de fabriques : de l’industrie au culturelNous souhaitons poser les questions de transformation d’un lieu à des fins artistiques / culturelles.Questionner et donner à voir la vie de ces friches artistiques/culturelles, lieux intermédiaires, hybrides, nouveaux territoires de l’art et/ou autres tiers-lieux.
    Programme Vendredi :
    18h : Ouverture des portes
    18h30 : Vidéo inédite des archives de l’INA – Ré-habilitation de friches
    18h45 : Intervention flash des anciens Cartouchiers
    19h – 21h : Table ronde animée par Joël Lecussan sur l’expérience de la transformation, l’occupation, la réhabilitation d’anciennes usines ou lieux en friche pour en faire des espaces artistiques/culturels.

    Samedi :
    10h – 12h : Visites guidées de l’exposition The Bullet Factory avec les Anciens Cartouchiers et les artistes de Cisart
    14h Conférence «Chantier Culturel» de Chloé Bodart
    14h30 Atelier «Quel chantier culturel pour la Cartoucherie ?» animé par Palanca et le cabinet d’architecte Construire.
    17h -18h : Restitution performée d’un laboratoire de danse – Lucia Soto – de la Cie REBISH
    18h30 : Projection de «La Mort en Seine» (Réal : Cathy Bruno-Capvert)
    19h30 : Echanges avec la Réalisatrice Cathy Bruno-Capvert

  • le mardi 16 avril à 18H30 : Vernissage expo « Structures et Lumières » au Centre des Cultures de l’Habiter [CCHa]
    5 rue Saint-Pantaléon, Toulouse

Exposition de photographies de DAVID BANKS
Architectures contemporaines et étude sur le sanctuaire de Lourdes.
Exposition proposée par Faire-Ville

David BANKS est un londonien qui, passionné depuis l’enfance par la photographie, en a fait sa profession.
Après avoir travaillé pour le monde de la mode, David Banks choisit de s’atteler à des sujets plus personnels.
Il se penche ainsi sur les différents aspects de la nature humaine mais s’intéresse également les lignes urbaines.

« En marchant dans les rues de Londres quand j’étais enfant, je regardais à travers mon viseur la ville. Londres était devenue claire et nette. En cherchant de l’air frais, j’ai eu tendance à regarder vers le ciel et mon œil découvrit des lignes verticales. Je ne savais pas que la ligne allait devenir ma principale inspiratrice et allait transformer mon regard à tout jamais. »

JoB…

LOGO COLLECTIF JOB

+ d’infos
collectif-job.com

LA GENÈSE DE JOB

En 1838, Jean Bardou, un boulanger de Perpignan, a l’idée de créer des feuilles prédécoupées pour rouler des cigarettes. 11 ans plus tard, il dépose son brevet d’invention « le papier Job » (contraction de ses initiales J.B, intercalées par un blason représentant sa ville natale puis un losange, se lisant « O » au fil du temps) et s’associe avec Jacques-Zacharie Pauilhac, un représentant de commerce toulousain, afin de créer sa société. À partir du début des années 1870, l’activité se diversifie avec la production de papier couché sur le site de la Moulasse, près de Saint-Girons, en Ariège. À la Belle Époque 1900, l’entreprise s’implante à Toulouse au cœur du moulon (pâté de maison) Roquelaine-Concorde.
JOB est rachète par OCB propriété de Vincent Bolloré en 1986. En 1993, Bolloré cède 50 % de la société au hollandais KNP. La nouvelle société Job-Parilux est créée. En janvier 1996, JOB Toulouse est revendue pour 10 millions de francs au papetier allemand Scheufelen. En 2001, JOB Toulouse est mise en liquidation judiciaire. En 2005, la société Bolloré Technologie basée à Perpignan est rachetée au groupe Bolloré par un client américain Don Levin, il transfère les droits de la marque aux USA.

15 avril 2001, liquidation de l’entreprise Job. L’ensemble du site passe aux mains des promoteurs immobiliers.
Les ex salariés et leur syndicat CGT ont constitué l’association « Après JOB » (association pour le retour à l’emploi des salariés Job)
L’association Après Job décide de se battre pour empêcher la destruction du bâtiment « Amiral ». Il est le témoignage emblématique de l’histoire ouvrière, sociale et architecturale de toute une ville. Ils s’associent avec les associations du quartier pour qu’ensemble ils soient mieux entendus.
25 janvier 2004, manifestation festive sur le site de l’ancienne usine : inauguration fictive mais symbolique de la place Job, organisation d’un marché de plein vent. Plus de 1000 personnes furent présentes ainsi que de nombreux élus municipaux, départementaux et régionaux. C’est le véritable acte de naissance de l’ensemble JOB, le bâtiment et sa place.
19 février 2004, remise à Mr François Chollet, maire de quartier, d’un document présentant le projet « Espace Job » élaboré par les associations incluant un équipement sportif, un centre des musiques actuelles porté par l’association Music’Halle, des espaces de vie pour le quartier, salle de spectacle; projet correspondant trait pour trait aux réalisations actuelles, à l’exception de la piscine.

 

 

LE CONTEXTE

Situé dans le quartier des Sept-Deniers, l’ancienne fabrique de papier à cigarette JOB (wikipedia.org/wiki/JOB) et de « papier couché-glacé » de haute qualité distribué dans de nombreux pays, l’Usine JOB a fermée en 1988 . Elle a rouvert ses portes pour une deuxième vie en octobre 2011. Construit dans les années 30 par l’architecte Pierre Thuriès, « le vaisseau amiral Job » a été classé au patrimoine industriel du XXe siècle. Il constitue un véritable emblème de l’histoire industrielle, ouvrière et sociale (jobcgtpapier.free.fr/index.php).

Composé de diverses associations culturelles, artistiques et de quartier, le Collectif Job (collectif-job.com) s’est mobilisé durant de nombreuses années pour transformer ce « Paquebot » en équipement d’activités sociales, sportives, socioculturelles et culturelles, accessible à toute la ville. Racheté par la ville en 2005, il a été réhabilité entre 2009 et 2011 par le cabinet d’architectes Puig/Pujol (Grand prix d’architecture de Midi Pyrénées en 2011). L’espace Job est un équipement municipal, géré par la Direction de l’Animation Socioculturelle et par la Direction des Sports pour la piscine Jean Boiteux. Il comprend une salle de spectacle de 135 places assises, des salles d’activités diverses, des salles de musique, un studio d’enregistrement, un patio extérieur la piscine municipale Jean-Boiteux. Trois associations du Collectif Job y sont actuellement résidentes pour proposer leurs activités : la MJC des Ponts Jumeaux, l’association 7 Animés et Music Halle, école des musiques vivaces.

Au sein d’un Conseil de Maison, la ville de Toulouse et le Collectif Job sont réunis paritairement pour la co-construction d’un projet culturel axé sur des valeurs d’éducation populaire et de citoyenneté, la rencontre entre des pratiques amateurs et professionnelles. Enseignement et éducation artistiques, aide à la création, diffusion de spectacles, événements festifs, pluridisciplinaires, temps d’échanges et de débats sont notamment développés à l’Espace Job .


LE COLLECTIF

Les asso­cia­tions à l’ori­gine de la renais­sance du Bâtiment se sont réu­nies en col­lec­tif dans un double but :
mettre en œuvre un projet d’ani­ma­tion cultu­relle et de créa­tion artis­ti­que par­tant des ini­tia­ti­ves loca­les, favo­ri­sant l’expres­sion et l’impli­ca­tion citoyenne à partir du ter­ri­toire des 7 deniers et ouvert sur la ville de Toulouse sa communauté urbaine la région, le monde…expé­ri­men­ter une méthode inno­vante de gou­ver­nance col­lé­giale en lien avec les valeurs de démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive et d’éducation popu­laire.

Le col­lec­tif est actuel­le­ment formé :
– par les 3 asso­cia­tions rési­den­tes : MJC des ami­don­niers, Association 7 animés, Association Music’Halle l’ école des musi­ques viva­ces
– par des asso­cia­tions qui sont aujourd’hui partie pre­nante de la démar­che col­lec­tive enga­gée depuis plus de 10ans : Amis de l’impri­me­rie et de JOB(anciens sala­riés JOB), comité de quar­tier des 7 Deniers, Association de Sauvegarde Brienne Bazacle Amidonniers,parents d’élèves de l’école pri­maire des 7 deniers, parents d’élèves du col­lège, Alliances et Cultures, , Les pro­duc­tions du ven­dredi, Compagnie « la Baraque », Mouvement des chré­tiens retrai­tés.Il est amené à évoluer sui­vant les deman­des d’asso­cia­tions par­ta­geant les valeurs et les objec­tifs du col­lec­tif.

Le site du collectif JOB → collectif-job.com

Émission La ville devant soi – « Job, embarquement immédiat ! «

dévernir (vite, derniers jours), expos et JPO !!!!

  • JPO au Lycée ce samedi (attention, de 9h à 16h!)

et aussi au lycée des arènes et au lycée Gabriel Peri (costume) le samedi matin….

 

  • Dévernissage dimanche DERNIÈRE OCCASION DE VOIR L’EXPOSITION !
    Les BRODERIES de SYLVIE DE HEDOUVILLE
    (Art textile)

    DU 10 JANVIER AU 18 FÉVRIER 2019DÉVERNISSAGE le dimanche 17 février à partir de 17h.

    « Autodidacte, en plus de 33 ans, j’ai exploré de nombreuses techniques et quelques matériaux.
    Reliure, peinture, sculpture ; le cuir, le fer, le bois, la pierre et désormais, vu mon âge avancé, le fil et le tissu.
    J’aime profondément la couleur.
    Avec le fil comme medium, je joue d’associations atypiques et audacieuses. Dans les sujets traités également : attachée à une certaine figuration ; je forme et déforme végétaux, animaux, humanoïdes, qui deviennent monstres et chimères.
    J’ai parfois le plaisir de travailler en collaboration avec Benjamin Saulnier Blache mais aussi avec Hervé Di Rosa.
    On peut voir certaines de mes réalisations à la fondation Cérès Franco d’art brut à Montolieu. » Sylvie de Hedouville
    http://www.collectionceresfranco.com/fr/expositions-et-artistes/artistes/sylvie-de-h%C3%A9douville

    PROGRAMME DE LA JOURNÉE à la Muse en Goguette (Anaïs Barrachina)
    14H00 – OUVERTURE DES PORTES
    17H00 – VERNISSAGE/ GOÛTER
    19H00 – FERMETURE DES PORTES

Exposition « Patate » | La Cuisine Centre d’art et de design

Du 16 février au 11 mai 2019 – Programme complet Vernissage samedi 16 février à partir de 10h30

https://www.la-cuisine.fr

« Patate » Babeth RambaultQuatre artistes, Elise Carron, Céline Domengie, Babeth Rambault et Jean-Paul Thibeau, explorent chacun à leur manière les potentialités de la pomme de terre. Ils proposent ici une aventure artistique, une enquête partagée, des récits, des expériences, des pratiques à partir de cet aliment : la manière de le cuisiner, son histoire, son imaginaire.

Non sans humour, l’exposition se présente comme un terrain, une parcelle, un atelier d’artiste où les choses se pensent, se font, se défont et se ratent aussi. Des mouvements, des actions, des textes, des paroles et des borborygmes semble s’y auto-engendrer. Objets, sculptures, vidéos, photographies composent ainsi une sorte de fable de réflexions prosaïques, artistiques et philosophiques autour de la pomme de terre.

Parce qu’après tout, la patate, c’est le motif, la forme la plus humble et la plus universelle. N’importe qui peut reconnaître ce tubercule simple, oblongue ou rond. Sa représentation dans l’histoire de la peinture marque aussi une révolution comme présentation d’un objet ou d’une culture prosaïque : la récolte des Pommes de terre dans L’Angelus de Millet, Les mangeurs de pommes de terre de Van Gogh, etc. Et dans l’art contemporain elle garde toujours une actualité particulière. Enfin, c’est l’aliment de base qui par son importation et sa culture a sauvé maintes populations de la famine.

Chose transitive, elle est objet de multiples migrations. Sa forme archaïque et irrégulière, aux contours souples, est porteuse d’associations esthétiques, poétiques, créatives, culturelles et politiques.

Avec une oeuvre invitée : L’alambic DIY de Quentin Destieu.

Esplanade du château 82800 Nègrepelisse Tél : 05 63 67 39 74 
Horaires : D’octobre à mai : De 14h à 17h  – De juin à septembre : De 14h à 18h  . Fermé les jours fériés
 
 

expo au BBB : Matthieu Saladin, «Temps partiels | Tirer sur les cadrans pour arrêter le jour » au BBB centre d’art du 13 février au 29 juin 2019.Le projet que Matthieu Saladin présente au BBB centre d’art en deux volets « Temps partiels », investit de manière critique notre rapport au passé et au présent des idées politiques, ainsi que divers paramètres de l’institution. Le volet inaugural réactivera un ensemble d’œuvres existantes qui, entre autres, inscrivent la mémoire des révoltes au cœur du quotidien, transposent en musique la situation budgétaire du lieu et modifient ses horaires d’ouverture.

Retrouvez le programme sur : https://www.lebbb.org/programmation.php


2. Matthieu Saladin, « La dette n’est qu’une promesse »
Vue de l’exposition « Économie de la tension », CAC Parc Saint Léger(Pougues-les-Eaux). Courtoisie galerie Salle Principale, Paris.
Photo : Émile Ouroumov.

  • Festival Wikipolis (colomiers) avecDu 15 au 17 février 2019, le Festival Wikipolis, mettra en avant la créativité sous toutes ses formes, en croisant art et innovation, et fera de la ville une scène artistique et un grand terrain de jeu et d’expérimentation.

    La ville est au cœur de ce festival, ce qui résonne fortement dans le contexte de renouvellement urbain dans lequel la ville de Colomiers est engagée. Le leitmotiv de cet évènement : mettre l’urbain au service de l’humain ! Wikipolis est ainsi nourri de la participation des habitantes et des habitants. C’est de là que vient son nom : « Wiki » comme le partage des connaissances et « Polis » comme la Cité en Grec. C’est un festival où les habitant-e-s de Colomiers ne sont pas seulement spectateurs, mais aussi contributeurs, amenés à partager leurs savoir-faire.

    Au cœur de ces grands enjeux, il y a également le souhait de voir Colomiers s’ouvrir à l’international. Wikipolis est le reflet de cette volonté. Cela sera notamment le cas cette année avec l’organisation de l’Open forum Colab Quarter, en ouverture du festival, le vendredi 15 février à l’Auditorium Jean-Cayrou.

    Consulter le programme complet

    Télécharger le programme en PDF

 

 

RDV de L’ARCHITECTURE …

PROGRAMME ICI : RVHIV-PROG-3

Dans le cadre de l’UE « Professionnalisation », une sortie est prévue le jeudi 22 novembre de 9H30 env à 14H aux Arches Marengo dans le bâtiment de la médiathèque José Cabanis (M° Jean Jaurès, voir site pour détails de l’adresse) pour assister à la 33e journée de l’architecture, en présence de nombreux professionnels et exposants.

 

Pour en savoir plus : ici

+ pièce jointe pour la liste des exposants (afin de vous renseigner un peu avant, comme des professionnels visitant un salon !)

L’objectif pour vous est d’approcher cette sphère du design et de pouvoir rencontrer des professionnels, découvrir des métiers, des activités méconnues de designer intégrés etc et de repérer les oreintations liées à vos disciplines, le cas échéant.

Une démarche de votre part faisant preuve d’ouverture, de curiosité et d’analyse de la démarche ET de la communication de projet, ainsi qu’une sensibilité à la question réellement opérationnelle (qui fait quoi ? dans le détail) des métiers est requise pour faire de cette sortie un apport personnel réel. Bref, soyez actifs et demandeurs !

Une conférence est prévue à 10H sur question de la mémoire dans les transformations urbaines et architecturales.

Puis vous pourrez visiter tranquillement les stands (archi, professionnels du bâtiment, designers…) et repérer d’éventuelles possibilités de stage susceptibles de vous plaire, car vous verrez d’autres sectreurs connexes à l’architecture. Sur chaque stand, des encas (et boissons) sont proposés et c’est l’occasion de discuter de façon « informelle ».

Prenez de quoi noter et dessiner, comme d’habitude pour exprimez sur papier et pour vous même ce qui vous interpelle, vous plaît (nature des projets,démarche, méthode, communication) à travers l’analyse de quelques exemples précis de projet afin que nous puissions en discuter . Bref, « gardez trace » pour élaborer ultérieurement un petit compte rendu personnel.Vous découvrirez, comme nous, si les photos sont autorisées.

(extrait du texte d’Hélène Templon pour innovation-espace)

 

événements à partir du 21 sept ….

Attention, la fin septembre est très chargé ; certains événements ne seront visibles que le temps du weekend, d’autres se poursuivront la semaine (voir un peu plus …). Donc, je privilégie pour ce week-end  : les Allées de la Céramique et Figuré.e puis spectacle d’ouverture « saison Colomiers » et les nocturnes du Printemps de septembre (leurs expos durent au delà du 23 sept).

Et événements en semaines : Patrimoine 3.0 (le 27, 28 et 29 avec scéno éphémère de l’Atelier d’Architecture Itinérant -AAI, visible au jardin des plantes, courrez-y), concert gratuit étudiant « piano aux Jacobins (jeudi 27).

Fin des événements : Manifesto, festival FIFIGROT

Le samedi 29 : début de Mister Freeze ( festival graff)

Voici un peu plus de détails …..

  • vernissage jeudi 20 ( 18h30): centre culturel bellegarde, toujours à découvrir « failles » de Bruno Seigle – photos

  • vendredi 21.09 (gratuit) : ouverture et vernissage du printemps de septembre. Entre autre, Structure éphémère d’ALAIN BUBLEX – *DUUU RADIO,LA RADIO *DUUU BOUT DE LA NUIT (LES SOIRÉES)  21H – 29.09.18 – 00H — INSTITUT SUPÉRIEUR DES ARTS DE TOULOUSE (il y a plein d’autres choses, allez-sur le site)
    maquette

 

  • samedi 22 et dimanche 23 : Allées de la Céramique, c’est rare de voir autant de céramistes (et de pratiques de grandes qualités ) àToulouse…et cela ne dure que 2 jours …..

 

 

 

 

 

 

 

  • samedi 22 : ouverture ( gratuit) de la saison culturelle de Colomiers, avec l’inauguration de « grottesques » (travail de 3 graphistes-artiste) au pavillon Blanc et cirque aérien     avant goût …

 

  • Dimanche 23 : Figuré.e à la Cartoucherie ( gratuit sauf projections du soir) ; des conférences, des ateliers, des stands, des projections autour du graphisme ….

 

  • Biennale du Patrimoine 3.0 (le 27, 28 et 29 avec scéno éphémère de l’Atelier d’Architecture Itinérant -AAI, visible au jardin des plantes et « Rencontres in situ autour du patrimoine reconverti » le Samedi 29 septembre ( inscription et détails ICI -Lieux historiques et architectures contemporaines à Toulouse)

 

  • c’est le début de la saison du CIAM (programme culturel – gratuit- de l’université : vous pouvez accéder à tout, n’hésitez-pas !

lune dorée

lune dorée (2012, Hong Kong)

Je vous traduirai l’article plus tard, en attendant, des photos et une vidéo sur la conception

LEAD_Golden_Moon_03-540x540 LEAD_Golden_Moon_02-540x540 LEAD_Golden_Moon_16-540x540 LEAD_Golden_Moon_05-540x540 LEAD_Golden_Moon_07-540x540 LEAD_Golden_Moon_10-540x540 LEAD_Golden_Moon_12-540x540

The Golden Moon is a temporary architectural structure that explores how Hong Kong’s unique building traditions and craftsmanship can be combined with contemporary design techniques in the creation of a highly expressive and captivating public event space. It was built for the 2012 Mid-Autumn Festival Lantern Wonderland and was on display for 6 days in Hong Kong’s Victoria Park.

The Golden Moon revisits the concept of a Chinese lantern and makes a direct link to the Mid-Autumn Festival legend of Moon Goddess Chang’e who can only meet her husband Houyi on the night of the Mid-Autumn Festival, when the moon is at its fullest and most beautiful. To symbolise the passionate love burning between them, the 6-storey-high, spherical moon lantern is clad with abstracted flames in fiery colours and patterns.